Dijon à Migenne sur les bords du canal de Bourgogne par Michèle et François

Voici un compte rendu de l’escapade en vélo de Michèle et François. Avec des petites visites aux alentours du canal, leurs compteurs ont totalisé un peu plus de 300km avec des étapes journalière allant de 30km à 65km.

Voici leur compte rendu :

Les Préparatifs

wp_20161021_12_43_34_pro

Nous demandons à l’office de tourisme de Dijon de nous envoyer le petit guide gratuit Velibook, Il donne des indications très utiles sur les étapes incontournables. Les 2 cartes IGN départementales 1cm/1,5km Nièvre N° 319 et Côte d’Or N°320 suffisent amplement pour faire des escapades et visiter les villes à proximité du canal. Ne connaissant pas l’état des routes et chemins que nous rencontrerons, nous choisissons de faire cette rando avec nos vélos VTT. Pour cela il a fallu les équiper un peu. Pour les bagages, nous choisissons un porte bagage arrière pour y installer des sacoches Otlieb back roller classic. Ces sacoches à multiples réglages, amples et très pratiques sont faciles à mettre et à retirer. On les a testées avec une journée de pluie et elles sont restées étanches. On a prévu des tendeurs/filets bien pratiques pour fixer les vêtements de pluie et les pique-niques sur le porte-bagage. Une grande sacoche de guidon a été prévue afin d’avoir à portée de main papiers d’identité , argent , carte bancaire, appareil photo et téléphone, carte routière …… Il ne faut pas trop la charger pour éviter une direction trop lourde. Les garde-boue sont nécessaires pour les jours de pluie et les chemins boueux. Nous installons aussi des compteurs et un rétroviseur en bout de guidon. Le rétro est vraiment utile : il permet d’éviter de tourner la tête pour voir si un véhicule va nous doubler ou simplement si notre compagnon de route suit et n’a pas de problème. On prévoit une trousse à outils : pendant la période estivale, on peut trouver des points de réparation mais en octobre ces lieux sont fermés. Un sac est constitué de quelques outils en plus des chambres à air et rustines/colle : maillon rapide /dérive chaine, mini flacon d’huile, pince multiple, poignée clé BTR/tournevis. La météo d’automne étant variable, nous nous chargeons un peu trop en vêtements (maillot/cuissards courts, gants d’été) et tenues pour temps froids (cuissard long/maillot chaud, veste d’hiver, tour de cou, bonnet sous casque et manchettes gants en polaire bien utiles). Pour les protections contre la pluie, notre choix a été bon : chez Decathlon la cape de pluie Covero Poncho est pratique et bien ventilée. Les surchausses avec doublure, faciles à mettre sur des baskets, sont fondamentales.

wp_20161021_10_51_25_pro

Le Départ

Nous nous rendons en voiture dans la banlieue de Dijon, à Plombières les Dijons, où nous nous installons au Château de Plombières (06 32 72 02 70) qui fait chambre d’hôte. Nous laisserons sans soucis notre véhicule à côté du gite pendant tout notre périple. Les vélos sont laissés dehors dans la cour pour la nuit. Nous sommes cependant déçus par le rapport qualité/prix de cet endroit (prix du repas trop élevé ; choisir plutôt le petit resto situé à 300m).

wp_20161025_10_30_38_pro

1ere etape : Plombieres → Chateauneuf en Auxois 44km

Le temps est clair et le chemin de halage est très roulant, Nous nous émerveillons par les couleurs d’automne. Tous les jours, nous optons pour des pique-nique sur des aires de repos que nous trouvons dans les villages que nous croisons. Nous quittons le canal pour une petite montée raide de 2km pour rejoindre le village : c’est là qu’on s’aperçoit que nous avons des sacoches bien remplies ! Nous trouvons notre charmant hôtel avec un très bon accueil (Hôtellerie du Château, 03 80 49 22 00). Les vélos sont remisés à l’intérieur en toute sécurité. Le dîner ainsi que le petit déjeuner sont très copieux

5

2eme etape : Chateauneuf en Auxois–> Venarey les Laumes 52 km

Départ frisquet avec un peu de brouillard et une température affichant 2°C. Les écluses nombreuses s’enchaînent les unes derrières les autres. Juste avant d’arriver à Pouilly, nous devons quitter le canal car celui ci pénètre dans un long tunnel de 3km de long. Cet ouvrage réalisé il y a près de 200 ans est remarquable pour sa partie technique. Il est encore emprunté par des péniches de plus de 25m de long. Nous arrivons en début d’après- midi à notre étape. On est accueilli à l’hôtel Le Trianon d’Alésia (03 80 97 16 68) et pouvons entreposer nos vélos sans problème. Rapport qualité/prix dîner/petit déjeuner/hôtel très correct. Par contre la ville n’a pas beaucoup d’intérêt… Le matin, nous décidons de visiter le château de Bussy-Rabutin à 6km de Venarey . L’hôtelière nous permet de laisser nos sacoches dans notre chambre toute la matinée. Ce château vaut le détour : nous découvrons de nombreuses peintures de personnages du 16ème siècle très bien conservées. Nous sommes seulement à 2km d’Alésia mais nous choisissons de ne pas aller visiter le site historique et reprenons la route.wp_20161022_10_25_10_pro

3eme etape :Venarey les Laumes → Montbard 15km

L’étape est courte et nous arrivons rapidement à notre nouvelle étape. Nous nous installons à l’hôtel Neptune (03 80 92 59 49). Ayant encore du temps devant nous, nous décidons d’enfourcher nos poneys pour aller visiter les anciennes forges de Buffon à 7km de Montbard. Nous admirons les bâtiments industriels très bien restaurés et chargés d’histoire. A cette époque, les usines étaient installées à proximité des lieux d’extraction des matériaux et des axes routiers et fluviaux. Le soir, nous dînons au restaurant de la gare (bonne qualité/prix). Nous entreposons les vélos dans le hall de l’hôtel. Possibilités de prévoir les pique nique au supermarché Casino à 200m de l’hôtel.

wp_20161025_12_22_09_pro

4eme etape : Montbard → Ancy le Franc 27km

Démarrage dans la fraicheur. L’étape sera courte mais sous une pluie battante tout le long. Nos protections pluie cape et sur-chausses sont efficaces et nos vêtements dessous restent secs et chauds. Nous faisons une pause repas sous le porche de cette petite église qu’une habitante du village a la gentillesse de nous ouvrir ; de plus, elle nous commente les oeuvres exposées à l’intérieur. Nous arrivons au gîte du domaine des Douves (06 48 17 66 07 ). Nous recommandons cette halte où l’hôtesse d’origine russe nous accueille dans un bâtiment fraîchement rénové. Elle ne fait pas la restauration mais met à disposition une immense cuisine toute équipée : nous avons juste à acheter les pâtes, steak, fromage, dessert, boisson qui nous permettront de concocter un délicieux repas.

wp_20161025_12_13_22_pro

5eme etape : Ancy le Franc → Saint Florentin 65km

Après un copieux petit déjeuner, nous reprenons notre chemin. Cette étape sera la plus longue de notre rando. La pluie a cessé mais le thermomètre reste bas. Nous regagnons le canal par un chemin de terre. Nous avons laissé la Côte d’Or pour arriver dans le département de l’Yonne. Nous remarquons ce changement de département à la qualité du revêtement du chemin de halage. La Côte d’Or a fait goudronné le chemin de halage, a investi et a développé ainsi un axe touristique agréable adapté à tous les styles de randonneur cyclo (sportif ou familial). L’Yonne est en retard pour faire les travaux nécessaires à un accès roulant du même type. Lors de périodes humides, le sol est glissant ; la bande de roulement est très fine, l’herbe pousse au centre du chemin. Notre hôtesse de la veille nous a raconté que c’est un anglais , propriétaire d’une entreprise de location de péniches qui a investi dans la rénovation de colmatage du canal lui même. Grâce à cet entrepreneur, la destruction du canal de Bourgogne a pu être évitée comme le souhaitait le conseil régional et l’état. Nous faisons une halte à la jolie petite ville de Tonnerre. Nous prenons le temps de visiter les lieux remarquables comme la fosse dYonne. L’origine de cette résurgence naturelle reste sans réponse à ce jour. Pourtant, des scaphandriers sont descendus assez profondément en faisant des paliers et ont passé plusieurs siphons. Les tests de coloration n’ont rien donné non plus. Nous repartons pour St Florentin. Nous avons choisi pour cette dernière étape de nous arrêter à l’hôtel de l’Est (03 86 35 10 35). Nous entreposons nos vélos sous un hangar sécurisé. Le soir, nous dînons dans le restaurant de l’hôtel où la carte est bien tentante. Le chef Jany Warburton, récompensé de plusieurs prix, sait ravir nos papilles avec sa cuisine traditionnelle et familiale.

wp_20161021_12_42_27_pro

6eme etape : Saint Florentin → Migenne 21km

Nous voilà reparti …. direction Migenne ou nous prendrons le train de retour pour Dijon. C’est une petite étape.Le rythme de pédalage est soutenu malgré le chemin sablonneux rendu glissant par les dernières pluies. Nous arrivons à la gare juste 10mn en avance sur l’horaire. Mais au moment de prendre les billets, nous apprenons qu’en raison de travaux sur la ligne c’est un service de bus qui assure la liaison … et que nous ne sommes pas sûrs d’être pris avec nos vélos et leur chargement ! Par chance, le chauffeur est un ancien compétiteur VTT ! Il se fait un plaisir de nous venir en aide et charge les vélos et les sacoches dans une des soutes. Ouf ! Nous pouvons rentrer sur Dijon ! Pour notre 1ère aventure cyclo, nous pouvons dire que nous avons vécu une belle expérience. Heureusement, nous n’avons eu aucun souci de casse mécanique , crevaison ou autre incident, ni de problèmes physiques. Bref une aventure à renouveler … Prochaine rando cyclo : le canal du Nivernais ou la descente de la Loire …….

en espérant que ce compte-rendu sera utile à ceux qui souhaitent vivre une même aventure

3

Michèle et François

octobre 2016