Canal du Midi 2017 Villeneuve les Béziers → Lacanau 620km Par Michèle & François

Vendredi 14 avril Vizille → Villeneuve les Béziers en voiture !

1

Départ pour l’aventure: les vélos sont chargés sur le toit

2

Nous arrivons dans l’aprés midi au gîte de la Maison du Canal tenue par Mme Simard.

Samedi 15 avril Villeneuve les Béziers → Capestang →

3

Le Somail 45km Voilà les 1er coups de pédales le long du canal. Les paysages occitans sont magnifiques.

4

A mis parcours nous traversons le petit village de Capestang. Une pause pour visiter la magnifique Collégiale St Etienne

5

Les chemins ne sont pas très larges et nous roulons avec prudence.

6

Arrivée au Somail où nous découvrons un joli village de l’Aude. Nous sommes hébergés au gîte de l’Aur Blan

Dimanche 16 avril Le Somail → Marseillette 40km

7

Le gîte « Relais Occitan »

Beaucoup de portions en chemin de terre : il faut être encore vigilent car la bande de roulement n’est pas très large parfois. Le vent de face est toujours très fort et il est difficile de dépasser le 18km/h. Nous arrivons à notre gite le Relais Occitan: ancien domaine viticole avec un mini musée original attenant au gîte. Ils ne font pas table d’hôte et il faudra prévoir de se faire le repas le soir : il y a une petite cuisine et on commande notre repas à un traiteur local.

8

Michèle dans l’action

9

De jolis ponts

10

Encore une écluse

11

Et des œuvres d’arts réalisées par des éclusiers artistes

Lundi 17 avril Marseillette → Carcassonne 22km

12

Les remparts de Carcassonne

Etape courte car nous voulons avoir du temps pour visiter la ville fortifiée. Nous avons réservé une chambre à l’hôtel **Astoria situé à 20mn à pied du site historique. Nous entreposons nos vélos dans leur garage. Malgré le début de saison il y a beaucoup du monde dans les ruelles. Nous apprécions d’être en vélo et ne pas avoir à chercher une place de parking pour la voiture.

Mardi 18 avril Carcassonne → Castelnaudary 45km

13

Devant le port de Castelnauda

Encore du chemin de terre où il faut faire attention aux ornières et autres embûches. Le soleil est toujours avec nous et le vent s’est calmé un peu. L’arrivée au port de Castelnaudary est magnifique. Nous avons trouvé une chambre d’hôte en bordure de la ville : l’accueil est très sympathique. Nous dînerons le soir dans un restaurant de qualité « Au petit Gasouillis » sur les hauteurs de la ville.

Mercredi 19 avril Castelnaudary → Seuil de Naurouze → Donneville 45 km

Une étape pas très longue mais toujours sur des chemins caillouteux. Heureusement qu’à partir du seuil de Naurouze, le revêtement sera en enrobé. Le site de Naurouze est original car c’est le point le plus élevé du canal : une partie des eaux provenant des Montagnes Noires, se sépare en deux, Une partie rejoindra l’ Aude et la Méditerranée, l’autre partie rejoindra la Garonne te l’Océan. C’est Riquet qui se verra confier par le roi Louis XIV la réalisation de cette œuvre grandiose.

14

Arrivée à Donneville au gîte Au gré du Temps. Bon accueil par le maître de maison qui nous offre une boisson fraîche, et qui nous mettra à disposition huile et chiffons pour entretenir la chaîne bien encrassée par la poussière des chemins. Notre dîner se prendra dans un restaurant tout proche du gîte.

Jeudi 20 avril Donneville → Toulouse → Castel d’Estretefonds 50km

15

Les bords de la Garonne à la sortie de Toulouse

Toujours avec le soleil nous reprenons nos montures. Nous apprécions toujours le bon revêtement des berges du canal. Rapidement nous entrons dans la banlieue de Toulouse. La circulation un peu compliquée et dangereuse de la ville ne nous donne pas envie de nous y arrêter. De plus les indications de notre topo guide sont confuses car nous faisons le parcours en sens inverse du livre et des panneaux directionnels nous entraînent sur plusieurs kilomètres dans une mauvaise direction sur les berges de la Garonne. L’étape à Castel d’Estretefonds ne brille pas par son charme. Nous quittons le canal et nous entrons sur 3km dans une zone industrielle. L’accès au seul hôtel est extrêmement dangereux car nous nous faisons doubler par de nombreux camions semi-remorques.

Vendredi 21 avril Castelnau → Montech → Moissac 60 km

16

Nous quittons la ville de Castelnau sans regret et retrouvons les berges de notre canal.

17

Nous faisons un petit détour de 10km AR en visitant le petit village de Montech, Nous admirons plusieurs maisons à colombage

Nous arrivons au gîte d’étape de l’ancien Carmel appartenant à la ville et géré bénévolement par le CAF de Toulouse. L’accueil est chaleureux. Nous aurons le temps de visiter l’abbaye de Moissac et son magnifique cloître avant le dîner.

18

Cloître de l’abbaye

19

Gîte de l’Ancien Carmel

Samedi 22 avril Moissac → Agen 45 km

A prés un solide petit déjeuner au gîte nous repartons sur les bords du canal. Aprés une petite heure de route laisserons le canal un instant pour visiter le joli village rénové d’Auvilar.

20

Le lavoir

21

Le marcher couvert

22

La vieille porte

Nous arrivons l’aprés midi à Agen. La ville n’offre pas un grand intérêt touristique et nous resterons tranquillement à notre gîte,

Dimanche 23 avril Agen → Damazan → Marmande 60 km

Aprés un petit déjeuner copieux au buffet de la gare d’Agen nous reprenons nos montures et traversons le pont canal qui enjambe la Garonne à la sortie d’Agen. A mi parcourt nous nous arrêtons à Damazan, petit village bien restauré lui aussi. Nous laisserons le canal aujourd’hui pour rejoindre notre hôtel : nous n’avons pas trouvé de gîte et nous nous rabattons sur le Campanile du coin (ce n’est pas ce que l’on préfère). Comme à chaque fois les vélos sont mis dans un local sécurisé.

23

Pont canal d’Agen 539 mètres

24

Le village de Damazan

Lundi 24 avril Marmande → la Réole → Sauveterre 45 km

25

Un château dans les vignobles du bordelais

Ca commence à sentir la fin du voyage. Aujourd’hui ce sera un parcours mixte car nous laisserons le canal à la Réole pour ensuite prendre de petites routes vallonnées. Nous traversons de nombreux vignobles. Qui dit vignobles dit bonnes grimpettes !!!! Mais nous commençons à avoir les jambes pour les avaler. Nous entrons à Sauveterre, ancienne bastide dont il reste encore les portes. On arrive à notre hôtel : où nous choisissons la formule demi-pension. Les vélos seront remisés dans le garage de l’hôtel

Mardi 25 avril Sauveterre → Bordeaux 55 km

Nous repartons tranquillement sur ces routes tranquilles du bordelais. La pluie nous obligera pour la 1ère fois à mettre nos ponchos et sur-chausses. Sur les derniers 30 km nous retrouvons une ancienne voie ferrée transformée en piste cyclable : l’enrobé de cette piste est très roulant. Nous passerons même dans un long tunnel très bien éclairé.

26

Michèle dans le tunnel

27

Arrivée à Bordeaux sur le pont enjambant la Garonne. Nous logerons à l’Auberge de jeunesse (bon plan)

Mercredi 26 avril Bordeaux → Lacanau → Lacanau Océan 80 km

Dernière étape avant l’océan.

28

Un moment d’inattention à la sortie de la ville va nous pénaliser d’un petit détour de 6 km.

29

Un petit arrêt devant le très bel étang de Lacanau. On en profitera pour faire une pause pic-nic

30

Et nous voilà arrivés : terme de notre voyage, au delà de la barrière c’est la dune puis l’océan !

Nous avons choisi l’hôtel l’Oyat au bord de la plage et surtout nous choisissons la chambre avec vue sur l’océan.

31

l’hôtel l’Oyat

32

Coucher de soleil à Lacanau Océan

Jeudi 27 avril Lacanau → Bordeaux 74km

Un dernier regard sur l’océan et nous reprenons la route pour Bordeaux

33

Le départ

34

On ne pouvait pas faire plus de 600km sans quelques petits soucis mécaniques !

35

Beffroi de la ville avec sa grosse cloche

Le dérailleur du vélo de Michèle nous joue des tours : un des galets, avec la poussière des chemins, s’est grippés. Aprés un démontage, nettoyage, et un peu d’huile ça semble aller pour finir les 20km restants. C’est là que l’on se rend compte qu’un minimum d’outillage est indispensable même si ça fait du poids en plus. Les gants latex sont bien utiles pour des interventions comme celle là. La piste cyclable pour rejoindre Bordeaux est monotone à travers les landes. C’est le tracé de l’ancienne voie ferrée Bordeaux-Lacanau/ : une ligne droite de plus de 30km. Cette fois nous ne faisons pas l’erreur de trajet et nous arrivons à la Garonne pour retrouver notre Auberge de Jeunesse.

Vendredi 28 avril Bordeaux → Villeneuve les Béziers en train

Nous allons à la gare SNCF pour prendre un TER direct jusqu’à Béziers

36

L’accés au quai

Nous ne connaîtrons le numéro de quai que 20mn seulement avant l’entrée du train en gare. Bien sur il n’y a pas d’escalier roulant et il faudra enlever les sacoches pour porter les vélos dans les escaliers menant au quai. La montée dans le train est aussi une bonne partie de plaisir : on range les vélos dans un compartiment aménagé en début de wagon . Nous voilà de retour au point de départ : les villes rencontrées sur le trajet nous rappellent de nombreux souvenirs Nous avons eu de la chance avec le temps, malgré un vent de face soutenu et une température un peu fraîche (un seul jour de pluie seulement sur ces 15 jours) Déjà nous faisons des projets pour une prochaine aventure : peut-être la via Rhôna Genève → Valence → Sète ou Bordeaux → Roscoff …… ce ne sont pas les idées qui manquent !!!